Imprimer Télécharger

L’intérêt d’implémenter une couche de mapping objet-relationnel entre un modèle métier « objet » et une base de données relationnelle n’est probablement plus à démontrer : le code qui contient les requêtes SQL est isolé dans un endroit unique, permettant une adhérence réduite au schéma de la base ; le modèle métier peut respecter les principes de la programmation objet, utiliser l’héritage et la navigation.